16 juillet 2009 – Dans une interview avec le Frankfurter Rundschau, publié aujourd’hui, le Commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, Thomas Hammarberg, a déclaré que la récente expulsion de Roms d’Allemagne vers le Kosovo  constitue une grave erreur. Le commissaire n’a pas voulu commenter des cas concrets, mais il a rappelé la position qu’il a exprimée dans son récent rapport sur sa mission d’enquête au Kosovo, à savoir que les conditions pour un retour durable ne sont pas données.

“Ce que nos pays ont tendance à oublier c’est que les réfugiés seront bientôt de retour s’ils ne sont pas intégrés dans leur pays d’origine”, le Commissaire a dit. D’après lui, les gouvernements des pays hôtes adoptent une approche purement technique en signant des accords de réadmission avec le Kosovo, en prenant tout simplement l’indépendance du Kosovo comme ancrage.

Le Commissaire a réitéré son appel aux gouvernements des pays hôtes de ne pas expulser des réfugiés vers le Kosovo d’autant plus que ceux-ci appartiennent à des minorités ethniques. “Le Kosovo n’a pas encore les moyens de recevoir un grand nombre de rapatriés”, a-t-il conclu.

Chachipe a.s.b.l.

Advertisements