La Haye, 21 janvier 2008 – Une “forte présence internationale” devra être maintenue au Kosovo à l’avenir, estime le Haut commissaire de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour les minorités nationales, Knut Vollebaek.”J’espère que la communauté internationale, OSCE comprise, fera preuve de fermeté dans ce dossier complexe”, a-t-il déclaré à RIA Novosti à la veille de sa visite à Moscou du 21 au 24 janvier, sur invitation du ministère russe des Affaires étrangères.

Le Haut commissaire a indiqué qu’au cours d’une récente visite de cinq jours au Kosovo, il avait eu l’occasion d’observer des difficultés d’ordre pratique, notamment la question du droit de propriété et une forte inquiétude concernant l’avenir. Selon lui, la population kosovare souhaite le maintien d’observateurs internationaux dans le pays.

Pristina reconnaît qu’une présence internationale est nécessaire à la création d’une société multiethnique, garantissant des droits égaux pour tous, a-t-il poursuivi.

M. Vollebaek a également visité des enclaves et des villages où vit la population non-albanaise du Kosovo.

“J’ai été heureusement surpris par les efforts déployés par les autorités kosovares afin de garantir des conditions et des possibilités égales à tous les groupes ethniques, quel que soit le statut qu’obtiendra la province à l’avenir”, a-t-il fait savoir.

Selon lui, des lois sur les groupes ethniques et les langues officielles beaucoup plus progressistes que dans de nombreux pays européens ont été adoptées ou sont en cours de préparation.

“Il est essentiel que ces lois soient appliquées”, a-t-il fait remarquer.

Le Haut commissariat de l’OSCE pour les minorités nationales a été créé en 1992 en vue de contenir d’urgence les tensions ethniques susceptibles de mettre en danger la paix, la stabilité et les relations de bon-voisinage entre les Etats membres de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Le diplomate norvégien Knut Vollebaek a été nommé à la tête du Haut commissariat le 20 août 2007. Avant lui, ce poste avait été occupé par le Néerlandais Max Van der Stuhl et le Suédois Rolf Ekeus.

Source: RIA Novosti